© Alain Monot© ARTCOMART.VIC© ARTCOMART.VIC© ARTCOMART.VIC© ARTCOMART.VIC

DANSE — Remix explosif de danses sur fond de musique dub : avec Dub Love, Cecilia Bengolea et François Chaignaud repoussent les cadres de la chorégraphie. Au son du dubmaker réunionnais High Elements, trois danseurs exceptionnels dansent sur pointes pendant une heure. Evoluant dans cette mise en danger permanente, ils incarnent l’élévation spirituelle du Dub Love.

Pour ce projet, High Elements a créé une musique enjouée et solaire, définie par une tension entre les basses profondes caractéristiques du dub et des lignes mélodiques aériennes lumineuses. L’intensité des vibrations émises par ces systèmes, leur impact physique et leur puissance fédératrice ont fait de ces musiques des événements spirituels voire religieux, bien plus que de simples divertissements.

Sur scène, le dubmaker MatDTSound rejoue en live les morceaux de High Elements pendant que les danseurs chantent un répertoire de morceaux reggae et dub pour accompagner les danses.

Parallèlement à cette investigation musicale, Dub Love présente une recherche chorégraphique à la fois hybride et innovante, où les chaussons de pointe, fétiche de la danse classique occidentale, sont utilisés pour défier la gravité et inventer un corps immatériel et céleste. 

contact ART HAPPENS

En confrontant les pointes aux musiques jamaïcaines, Cecilia Bengolea et François Chaignaud dessinent la possibilité d’une tension mais aussi d’une fiction, pour échapper aux clichés attachés à ces cultures respectives. 


CREDITS
Conception : Cecilia Bengolea en collaboration avec Ana Pi, François Chaignaud
Composition, interprétation : Cecilia Bengolea, François Chaignaud et Hanna Hedman ou Alex Mugler
Collaboration chorégraphique hip-hop : Ange Koué
DJ sur scène : MatDTSound sur des musiques de High Elements
Production : Vlovajob Pru
Coproduction : La Ménagerie de verre (Paris), Maison de la Culture d’Amiens – Centre de création et de production, SZENE Salzburg